Contacter vos candidats


Nous invitons tous les citoyens et citoyennes à contacter leurs candidats et candidates et ainsi contribuer à mettre la mobilité durable au cœur des enjeux prioritaires.

Nous vous invitons à inclure ces exemples de mise en application concrète concernant la marche, le vélo et le transport collectif dans vos communications avec les candidats et candidates de votre municipalité.

Pour la marche, nous demandons que les candidats s’engagent à :

  • Doter d’un trottoir chaque nouvelle rue ou chaque rue qui fait l’objet d’une reconstruction
  • Apaiser la circulation sur les rues locales grâce à des mesures de modération de la circulation
  • Planter des arbres et verdir les rues de la municipalité
  • Intervenir aux intersections pour faciliter et sécuriser les déplacements à pied
  • Déneiger les trottoirs en hiver

Pour le vélo, nous demandons que les candidats s’engagent à :

  • Développer de nouveaux liens cyclables répondant aux meilleures pratiques d’aménagement
  • Mettre à niveau les voies cyclables existantes pour les rendre plus sécuritaires (séparées de la circulation)
  • Développer l’offre de vélos en libre-service
  • Bonifier le stationnement pour vélos
  • Déneiger un réseau cyclable 4 saisons

Pour le transport collectif, nous demandons que les candidats s’engagent à :

  • Bonifier/maintenir l’offre de services de transport collectif
  • Rendre accessibles universellement les infrastructures de transport collectif
  • Implanter des mesures préférentielles pour autobus
  • Instaurer une tarification sociale basée sur le revenu
  • Électrifier la flotte de véhicules de transport collectif
  • Améliorer le confort et la sécurité des aires d’attentes

Vous pouvez également vous inspirer de la lettre envoyée par Piétons Québec, Vélo Québec et Trajectoire Québec à tous les candidats des 50 plus grandes municipalités du Québec

5 octobre 2021

Prénom, nom

Candidat(e) de [municipalité]

Par courriel:

Objet: Je m’engage pour la mobilité durable aux élections municipales

Madame, Monsieur, 

Alors que vous vous présentez comme candidat aux élections municipales qui se tiendront cet automne au Québec dans la municipalité de [municipalité], Piétons Québec, Vélo Québec et Trajectoire Québec vous invitent à prendre des engagements concrets afin de répondre aux besoins de la population de votre municipalité en matière de mobilité active et collective. 

Afin de mieux cerner les priorités des citoyennes et citoyens en matière de mobilité active et collective, nos organisations ont sondé la population du Québec. Les 1985 répondants à ce sondage ont confirmé que les citoyennes et citoyens souhaitent se déplacer de façon efficace et durable dans leur municipalité (vous trouverez les détails en annexe). Les résultats sont clairs: la mobilité durable est l’affaire de tous et s’engager pour son essor répond aux besoins variés en matière de transport d’une vaste majorité de citoyennes et citoyens. Après tout, nous choisissons notre mode de transport selon le déplacement à effectuer: nous sommes tous piétons, parfois usagers du transport collectif et, pour de plus en plus d’entre nous, cyclistes!

En plus d’améliorer la sécurité de la population et d’avoir un impact positif sur l’environnement, élargir l’accessibilité aux modes de transport actifs et collectifs est une mesure d’équité et d’inclusivité sociale. En effet, décupler les options de transport durable permet de s’attaquer au déficit de mobilité de différents groupes au sein de la population afin que tous aient un meilleur accès aux différents services, aux pôles d’emploi, aux espaces verts, ou encore aux 

infrastructures de loisirs. De plus, favoriser les déplacements à pied, à vélo ou en transport collectif comporte des bénéfices immenses, qui ne sont plus à démontrer, et ce, autant pour les gens qui adoptent ces modes (santé, économie, efficacité), que pour la collectivité (santé publique, vitalité des milieux de vie, qualité de vie, finances publiques). 

Or, nos habitudes de déplacement sont hautement tributaires de l’aménagement de nos milieux de vie et des services qui nous sont offerts. Ainsi, les pouvoirs municipaux disposent de leviers importants pour offrir davantage de choix en matière de transport à leur population afin de lui permettre d’emprunter le moyen le plus efficace pour chacun de ses déplacements. En rééquilibrant l’espace public pour y ajouter trottoirs et pistes cyclables, puis en bonifiant les services de transport collectif, vous contribuerez à rendre ces modes de déplacements plus confortables, efficients et sécuritaires. Nous vous encourageons donc à faire une différence en mobilité durable et à agir concrètement en voyant les modes actifs et collectifs comme étant complémentaires et en misant sur l’approche réduire – transférer – améliorer.1 Vous répondrez ainsi non seulement aux besoins de ceux qui se déplacent déjà de façon active et collective, mais vous participerez également à soutenir l’adoption de modes de transports sains et durables. 

Vous êtes prêt à signifier votre engagement pour la mobilité? Vous trouverez une liste à cocher avec des engagements concrets que vous pourrez diffuser au jemengagemobilite.org Nous vous invitons à partager vos engagements pour favoriser la mobilité durable dans votre municipalité dans vos réseaux sociaux à l’aide du mot clic #JeMengageMobilité.  

Nous vous remercions d’avance pour votre engagement à faire de la mobilité une priorité. Nous vous prions de recevoir nos salutations distinguées. 

Sandrine Cabana-Degani – Directrice – Piétons Québec 

Jean-François Rheault – Président-directeur général – Vélo Québec

Sarah V. Doyon – Directrice générale – Trajectoire Québec

1L’approche réduire – transférer – améliorer a été adoptée dans la Politique de mobilité durable du gouvernement du Québec. Cette dernière détaille: «Cette approche propose plutôt d’influencer la demande en favorisant un changement de comportement de la part des usagers à l’aide d’une meilleure planification du territoire et de choix de transport plus nombreux afin que les usagers adoptent des habitudes de déplacement favorisant des modes de transport plus durables. Cette approche est donc au diapason des objectifs de réduction des émissions de GES, de la consommation d’énergie et de la congestion. Elle comporte trois étapes qui devraient être priorisées comme suit : 1. RÉDUIRE les déplacements motorisés ou les distances à parcourir pour répondre aux différents besoins de mobilité par une meilleure intégration de la planification du territoire et des transports; 2. TRANSFÉRER les déplacements vers des moyens de transport moins énergivores et qui se traduisent par de plus faibles émissions de GES, comme le transport collectif et actif; 3. AMÉLIORER l’efficacité des véhicules en réduisant leur empreinte carbone, mais aussi améliorer les déplacements en termes de coûts, de qualité et de sécurité.